Culture et intégration en Patagonie. L'histoire des gallois et des indiens mapuches-tehuelches

04/10/2021

    Le 25 mai 1865, le "Mimosa", un voilier à trois mâts, quittait le port de Liverpool en Angleterre avec à son bord 153 colons gallois (56 adultes mariés, 33 célibataires ou veufs, 12 femmes et 52 enfants) en direction de l'Argentine. Après 64 jours de navigation ils débarquèrent en Patagonie sur les côtes du Golfe Nuevo, au Sud de la Péninsule Valdès, où se situe actuellement la ville de Puerto Madryn

    Malgré d'énormes différences culturelles, il y eut peu d'incidents et les Gallois et les peuples autochtones cohabitèrent de manière pacifique. Plus de 150 ans après, les descendants de ces colons rapportent encore que sans les Tehuelches pour leur apprendre à vivre dans ce milieu inhospitalier et notamment à chasser au lasso à boules, leurs aïeux n'auraient pu survivre à la rudesse de ces contrées. 

    Gaiman à 80km de Puerto Madryn fut la première commune de la province de Chubut à élire ses représentants en 1885. Son nom vient de la langue tehuelche et signifie "pointe en pierre". Aujourd'hui on y respire encore la culture galloise de par son architecture mais aussi les coutumes telles que les festivités d'Eisteddfod, ses écoles bilingues espagnol-gallois et ses célèbres salons de thé. 

    Toutefois, les gallois ne se contentèrent pas de s'installer sur la côte atlantique et une vingtaine d'années plus tard, 50 familles allèrent s'installer à l'Ouest de l'actuelle province de Chubut dans une vallée fertile de la cordillère pour y fonder la ville de Trevelin. Son nom provient du gallois et signifie "le village du moulin" car effectivement ils y développèrent l'agriculture du blé. 

Molino Harinero Nant Fach - Turismo Trevelin

    Encore une fois les colons surent cohabiter pacifiquement avec les autochtones mapuches-tehuelches. Malheureusement certains évènements vinrent malmener cette entente dont le plus remarquable eut lieu en 1884. Un groupe d'anglais escortés par des soldats de l'armée argentine partit en exploration à 120km de Trevelin ; leur objectif était de prospecter la zone pour une entreprise de bétail en prévision du développement du chemin de fer. Ils y auraient capturé une famille indienne avant de violer et assassiner leur femmes. Peu après, les dépouilles des victimes égorgées furent retrouvées par des hommes du Cacique Foyel.  Ces derniers, pensant avoir découvert les coupables, prirent en chasse 4 gallois venus pratiquer l'orpaillage dans ces contrées. Ils furent alors massacrés en représailles sauf un qui put se sauver grâce à son cheval rapide. 
    La tragédie de la Vallée des Martyres comme on l'appelle aujourd'hui n'aurait pas provoqué de nouvelles représailles de la part des gallois. Ceux-ci auraient fait preuve de compréhension au vu de la situation des mapuches-tehuelches en cette époque de la "conquête de désert" marquée par de nombreux massacres d'indiens. 

Bienvenidos a nuestro sitio web de Turismo Trevelin

Sources: 
JOBE, M. J. (2019). Patrimonio cultural, desarrollo turístico y sostenibilidad. El caso de Trevelin y sus alrededores (Provincia del Chubut, República Argentina) (Proyecto Final de Graduación de Maestría, Universidad para la Cooperación Internacional, Costa Rica). 
DI FILIPPO, C. (2021). La inmigración galesa cumple 156 años y sus descendientes resaltan la convivencia con los tehuelches.. Telam Digital. https://www.telam.com.ar/notas/202107/562586-inmigracion-galesa-cumple-156-anos-convivencia-tehuelches.html